La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv
La politique agricole en RDC | Genèv

En République Démocratique du Congo, les premiers travaux de recherche agronomique remontent à l’exploitation des études botaniques par les institutions scientifiques et universitaires belges dès la conquête coloniale aux jardins botaniques de Kisantu et d’Eala, fondés en 1900.En 1926, la responsabilité des études et expérimentations a été confiée à la Régie belge des plantations chargées de l’exploitation industrielle de certaines stations agricoles de la colonie. En 1933, l’Institut National pour l’Etude Agronomique au Congo (INEAC) crée par l’Arrêté Royal du 22 décembre prit le relais de la Régie des Plantations. Sa mission fut de promouvoir le développement scientifique de l’agriculture, assurer la gestion des établissements agricoles, organiser les voyages d’études agronomiques, utiliser avec les concours des spécialistes, les données de la science et de ses applications à l’amélioration de rendement et de la qualité des récoltes. Dès le début,l’INEAC s’attaqua à tous les problèmes scientifiques et techniques liés à l’agriculture et l’élevage. Grâce à la qualité de son personnel et aux enjeux importants lui octroyés par la colonie, l’Institut a joué un rôle vital dans le développement économique du pays. Dans les années 50, l’INEAC a eu la réputation d’être l’un des meilleurs Instituts de recherche agronomique dans les tropiques. Il disposait d’un réseau de 37 stations et dont 32 centres se trouvaient au Congo et les autres repartis entre le Rwanda et le Burundi. Après l’indépendance du Congo belge, l’ INEAC est renommé en INERA, conservant presque les mêmes missions et objectifs.

 

 

Province ou région

Bandundu, Bas-Congo, Équateur, Kasaï-Occidental, Kasai-Oriental, Katanga,Kinshasa, Maniema, Nord-Kivu, Orientale, Sud-Kivu

 

 

 

 

 

La nature bienfaitrice en RDC

 

La politique agricole en RDC | Genève | www.faustinluanga.com

Depuis toujours, les plantes soignent et nourrissent. Qu’en est-il aujourd’hui en RDC ?

Les plantes médicinales sont utilisées depuis les premières civilisations. Au Sud- et Nord-Kivu, le quinquina permet de combattre le paludisme. Côté nutrition, le manioc, le soja et le mfumbwa sont en bonne place.

Que dit le professeur Faustin Luanga et autres Experts ?

La politique agricole en RDC | Genève | www.faustinluanga.com

Nouveau climat, nouvelle carte agricole

Quel sera l’impact du réchauffement climatique sur la planète et comment réagir ?

Si la RDC préserve sa forêt et lutte contre l’érosion des sols, elle sera peu touchée par le réchauffement et pourra devenir l’un des plus grands pays agricoles de la planète. Quelles conditions faut-il respecter ?

L’INERA

Est l’institution nationale de recherche reconnu en RDC dans le domaine agronomique. Il a remplacé l’INEAC qui fut créé en 1933. L’Institut national pour l’Etude et la Recherche Agronomique (INERA en sigle ) est issu de l’ancien INEAC (Institut National pour l’Etude Agronomique), héritant ainsi de l’infrastructure complexe laissée par cette dernière.

 

 

 

La politique agricole en RDC | Genève | www.faustinluanga.com