Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève | Suisse
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève | Suisse

Située presque au centre de la RDC, la Province du Maniema couvre une superficie de 132.250 Km2 soit 5,6 % de la superficie totale du pays. Elle est comprise entre 0’ et 5’ de latitude Sud et  entre 24° 55’ et 28° 8’ de la longitude Est. Enclavée, la Province du Maniema n’a aucune frontière avec les pays voisins. Elle partage les frontières communes avec cinq (5) provinces qui sont : Orientale au Nord, Katanga au Sud, Kasaï Oriental à l’Ouest, Sud et Nord-Kivu à l’Est. Le climat du Maniema est chaud et humide. Le fleuve Congo traverse la Province et onze affluents importants viennent s'y verser. Ce qui détermine les principales activités de la province qui sont l'agriculture et la pêche. La forêt y est abondante et plusieurs ressources minières dont l’or, le Coltan, la cassitérite, le diamant y sont exploitées.

Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève |
Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève | Suisse
Cliquez ici

Province du Maniema

 

La Province du Maniema

 

Reste confrontée à un sérieux problème de reconstruction dans une situation post conflit. En effet, les différents conflits armés ont sensiblement détruit le tissu économique, les infrastructures sociales et économiques dont les écoles, les formations médicales, les routes, les ponts, les entreprises publiques, privées et autres. 

Depuis la réunification du pays et la fin des conflits, l’administration publique a du mal à fonctionner correctement,les capacités des structures étatiques provinciales restent faibles, les ressources pour assurer les services sociaux de base sont insuffisantes, l’état de santé de la population et la qualité de l’éducation posent problème.

L’aide des partenaires techniques et financiers reste encore réduite à une aide d’urgence. L’investissement privé national ou étranger recommence peu à peu à développer des initiatives de création de nouveaux emplois. Le programme d’investissement public dit « les cinq chantiers » démarre des actions concrètes dans la réhabilitation de quelques infrastructures : électricité, eau, éducation, voirie urbaine de Kindu, etc. La dynamique 

communautaire, poumon de l’économie informelle, reste sans 

appui du pouvoir public.

Face à tous ces défis de développement, le proessus de l’élaboration du Plan quinquennal 2011-2015 traduit la volonté du Gouvernement provincial de recadrer la gestion des affaires publiques et la planification du développement économique et social de la Province, impliquant ainsi tous les acteurs de développement et les Entités Territoriales Décentralisées.

Les efforts de la reconstruction du Maniema en appellent aux changements qui doivent être intégrés dans l’ensemble de politiques et stratégies globales et sectorielles de promotion du développement humain durable. Dans cette perspective, la décentralisation et son corollaire la bonne gouvernance constituent l’une des principales voies qui permettront à la 

Province du Maniema de promouvoir son développement.

L’élaboration de ce plan quinquennal a bénéficié des apports de plusieurs acteurs et partenaires techniques et financiers, notamment la Coopération Technique Belge, le PNUD, l’UNICEF, l’UNFPA, MONUSCO. 

Le Gouvernement provincial exprime ses vifs remerciements à tous ces acteurs et partenaires au développement pour leur implication au processus de développement de la Province et compte encore sur leur participation à la mise en œuvre et au suivi- évaluation de ce Plan.

 

 LE GOUVERNEUR DE PROVINCE,

 TUTU SALUMU Pascal

Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève | Suisse

Que pense le Dr Faustin LUANGA de ce plan Quinquennal de la province du Maniema ?

Dr. Faustin Luanga Mukela | Genève | Suisse