Plan Bas-Congo | Genève | www.faustinluanga.com

L’objectif ultime de cette stratégie

Est de réaliser le développement humain de la Province et de converger vers l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). De manière stratégique, il s’agit de l’amélioration durable et effective des conditions de vie des populations, en s’attaquant aux principales causes de la pauvreté telles que relevées dans le diagnostic établi. C’est pourquoi, les actions prioritaires qui découlent de la stratégie feront l’objet d’une préférence dans les choix budgétaires et les allocations des ressources dans le Cadre des Dépenses à Moyen Terme (CDMT). L’option de la Province d’engager une planification stratégique dans le cadre d’une vision de développement, offre de nouvelles perspectives et trace une nouvelle voie pour faire face aux défis majeurs en vue de réaliser les objectifs que se fixe cette stratégie à l’horizon 2015.

Plan Bas-Congo | Genève | www.faustinluanga.com

Cliquez ici

Province du Bas-Congo

Gouvernement provincial

Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga
Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga

press to zoom
Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga
Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga

press to zoom
Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga
Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga

press to zoom
Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga
Plan Bas-Congo: Dr.Faustin Luanga

press to zoom
1/8

La Constitution de la République Démocratique du Congo promulguée le 18 février 2006 consacre la décentralisation 

comme mode de gestion des affaires publiques avec comme toile de fonds la libre administration des provinces et l’autonomie de gestion de leurs ressources économiques, humaines, financières et techniques. Elle répartit les compétences concurrentes et exclusives entre le pouvoir central et les provinces tout en accordant à ces dernières la compétence exclusive en matière de planification provinciale et locale.

C’est ainsi qu’à la suite des élections démocratiques de l’année 2006 qui ont consacré la fin des différents conflits, troubles et situations d’insécurité, la Province du Bas Congo a engagé une lutte contre la pauvreté à l’instar d’autres provinces de la République Démocratique du Congo en vue d’améliorer les conditions de vie des populations et de reconstruire son tissu économique. 

C’est dans ce cadre que la province s’est résolument engagée à se doter d’un Plan Quinquennal de Croissance et de l’Emploi afin d’améliorer l’accès de sa population aux services sociaux de base notamment en matière d’eau potable, d’électricité, d’éducation, de santé d’une part, et de relancer la croissance économique sur base de ses énormes potentialités avec possibilité de création des emplois particulièrement pour sa jeunesse. 

Le principe retenu par les parties prenantes au processus d’élaboration du Plan Quinquennal provincial est axé sur une approche participative qui implique les acteurs des secteurs public et privé, de la société civile, ainsi que les partenaires techniques et financiers au travers des concertations directes et séminaires ateliers. Ce plan dont l’horizon temporel coïncide avec l’échéance des OMD, entend également apporter des éléments de réponse 

aux questionnements suivants: De quelle manière la population vit-elle cette pauvreté ? Comment les ressources de la province sont-elles redistribuées ? Quels sont les domaines prioritaires à travers lesquels on peut agir pour sortir la province de l’état de pauvreté dans lequel elle se trouve ? Quelles sont les grandes orientations stratégiques à mettre en œuvre pour trouver une issue heureuse au processus de lutte contre la pauvreté ? Afin d’en assurer la réussite, le Gouvernement Provincial s’engage à s’approprier de cette nouvelle approche et à s’investir dans la mise en œuvre des actions formulées et recommandées par les parties prenantes en vue de sortir les filles et les fils du Bas Congo de la misère dans laquelle ils sont plongés.

C’est ici l’occasion de remercier tous les acteurs du développement de la province qui de loin ou de près ont contribué aux différents travaux dont les résultats sont condensés dans ce document de planification. Ensemble nous vaincrons la pauvreté.

 

 Son Excellence Simon MBATSHI BATSHIA

 Gouverneur de la Province du Bas Congo

La province du Kongo Central

 

Est l'une des entités administratives les mieux structurées de la RDC. Avec une superficie d'environ 54 mille Km2 (à peu près celle des districts de Lomami ou sud-Ubangui), la province compte trois districts et une dizaines de territoires (en plus du territoire urbain de Matadi). Déjà à l'époque de l'Etat indépendant du Congo, sur les 11 districts que comptait le pays en 1888, 4 appartenaient à l'actuel Kongo Central. Cette structure administrative étoffée, n'empêche cependant pas de voir les décideurs être confrontés à plusieurs défis environnementaux : avec une densité de population de l'ordre de 70 habitants/Km2 (pour une moyenne nationale d'environ 25), le recours au bois, comme principale source d'énergie, dégrade de plus en plus, les écosystèmes. Ces derniers,  sont déjà lourdement affectés par le commerce du bois précieux, malgré les efforts louables des autorités en vue de réglementer cette activité. Un deuxième défi majeur est climatique: le district du Bas-Fleuve est l'une des régions du pays où les risques de sécheresse sont élevés. En plus des facteurs généralement évoqués (remontée des eaux froides du courant de Benguela, stabilité relative de masses d'air maritime), l'ampleur de la déforestation aurait sa part de responsabilité. Le dégazage sauvage des navires qui échappent à tout contrôle au large du littoral, constitue un autre défi à relever, afin de préserver, dans la mesure du possible, les niches écologiques de mangroves.

Plan Bas-Congo | Genève | www.faustinluanga.com
Plan Bas-Congo | Genève | www.faustinluanga.com

Quelques commentaires

Plan Bas-Congo | Genève | www.faustinluanga.com
Plan Bas-Congo | Genève | www.faustinluanga.com